Les misérables de Bruxelles et les choux imbécils

Mon dieu, mon dieu, ayez pitié de moi et de ce pauvre peuple. Si Guillaume, prince d’Orange I fut une possibilité, il répétera ses mots finals sûrement, voyant les dévolvements en Belgique. Les Wallons et les Flamands se voyent confrontés de nouveau par une discorde endémique: la barière linguistique. Cést le risée de l’Europe mais ca dure.

Le roi, le pauvre Albert, possède la jambe droite Flamande et la jambe gauche Gauloise et ca ne marche pas. On se quérelle maintenant sur les chambres de gouvernement en Bruxelles et on est dividé par les lignes linguistiques. L’histoire se répète et chaque fois la dispute s’agrave. Cést le as par ce qu’on reste au moment ou la quérelle s’ agit des lignes linguistiques. Et ensuit on se présente comme les misérables de Bruxelles ou des choux imbécils.

Par ce que, si s’offrirait ici, dans le capital de l ‘Europe, une problème de gouvernement, on devrait exorciser les differences liguistiques. Les font la dispute plus emotionelle qu’on devrait a vouloir de permettre. Si non, l’Union devrait intervenir. Les obstructions locales dans le gouvernement local n’est aps acceptabele pur une communauté qui exporte l’art de gouvernement a uiliser, apr exemple, dans des pays comme Afghanistan ou Zimbabwe. 

Au temps meilleurs,

Kaj Elhorst

Advertenties

Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit / Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit / Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit / Bijwerken )

Google+ photo

Je reageert onder je Google+ account. Log uit / Bijwerken )

Verbinden met %s